<form id="tbnpl"></form>

              Dernière mise à jour à 09h36 le 22/10

              Page d'accueil>>Economie

              Conférence mondiale de l'Internet : un bref historique de la guerre du commerce électronique en Chine

              le Quotidien du Peuple en ligne | 22.10.2019 09h08

              Les ventes en ligne en Chine pourraient atteindre 1 500 milliards de dollars cette année, un chiffre qui devrait dépasser celui des 10 plus grands autres marchés combinés. Aujourd'hui, le pays compte plus de 800 millions de consommateurs numériques et le commerce électronique contribue à un quart de ses ventes au détail.

              Cela ne s'est pas fait du jour au lendemain. Le boom du commerce électronique en Chine a commencé avec la création d'Alibaba en 1999, qui a ensuite lancé sa plate-forme Taobao en 2003. La fa?on dont les Chinois achètent leurs produits a considérablement changé depuis.

              Celle qui était autrefois une plate-forme connectant les petits détaillants aux acheteurs fut convoitée par les grandes entreprises de biens de consommation qui souhaitaient également vendre en ligne. La deuxième phase de la concurrence commen?a ensuite : de grandes entreprises telles que JD et Suning Rose se concentrèrent alors sur la vente de produits haut de gamme entre entreprises (B2C).

              Alibaba lan?a à son tour sa propre plate-forme B2C en 2008. Le commerce électronique représentait alors 2 à 3% du total des ventes des grandes marques. ? Mais avec la montée en puissance de l'Internet en Chine, de nombreuses marques rapportent 15, voire 25% du total des ventes via notre plate-forme ?, déclara à cette époque Hu Weixiong, directeur général de FMCG, Tmall Alibaba.

              Mais, ces dernières années, le boom du commerce électronique a semblé s'essouffler. La croissance des ventes en ligne a ralenti, passant de près de 50% en 2014 à seulement 27% en 2018. ? Il existait dans le passé une croissance très large dans de nombreuses catégories. Mais cette partie du dividende démographique a disparu ?, a déclaré Vincent Lui, associé principal de Boston Consulting Group.

              Cela signifie que la plupart des Chinois des grandes villes urbaines sont déjà habitués aux achats en ligne. Une nouvelle phase de guerre du commerce électronique se prépare et le champ de bataille ne se trouve désormais pas dans les grandes villes. Les données suggèrent que les personnes vivant dans des villes de niveau inférieur ont généralement moins de pression et plus de temps libre, et sont tout aussi connectées numériquement que leurs pairs dans les villes de premier niveau.

              Huang Zhiyuan, stagiaire dans un h?pital agé de 22 ans de la ville de Taizhou, dans la province du Zhejiang (est de la Chine), pourrait être considéré comme faisant partie du groupe démographique qui représente la troisième phase de la guerre du commerce électronique. Il utilise de nombreuses applications d'achat en ligne, parmi lesquelles Pinduoduo. ? Je me souviens que lorsque j'ai téléchargé Pinduoduo pour la première fois, il y avait une campagne d'achat d'un yuan pour les nouveaux utilisateurs. Je l'ai essayée et à ma grande surprise, j'ai acheté quelque chose avec seulement un yuan ?, a-t-il rappelé.

              La plate-forme Pinduoduo se concentre sur les produits bas de gamme de petites marques avec des prix de gros incroyablement bas si vous achetez avec une équipe d'autres acheteurs. Les utilisateurs peuvent inviter des amis sur les médias sociaux pour réduire davantage les prix. C'est principalement ainsi que l'application a gagné quelque 300 millions d'utilisateurs sans beaucoup de publicité.

              ? Pour de nombreux articles quotidiens tels que les sacs poubelle et le papier toilette, je n'ai pas beaucoup d'exigences ou d'attentes. Je me fiche donc des marques que j'achète, tant qu'elles sont bon marché ?, a-t-il déclaré.

              Pinduoduo a réussi à devenir la deuxième plus grande plate-forme de commerce électronique en Chine. Son succès apporte un nouveau regard sur le marché chinois.

              Taizhou se trouve dans une partie très développée de l'est de la Chine. Mais dans de nombreuses régions de l'intérieur du pays, la demande de commerce électronique explose. Alibaba a indiqué que 70% de ses nouveaux clients viennent de villes de rang inférieur. La bataille pour ces nouveaux clients est lancée et Pinduoduo a pris les devants.

              Bien que l'expansion de la société semble inarrêtable, bon nombre de ses utilisateurs pourront aussi vous parler du plus gros problème de la plate-forme. ? Je ne vais pas acheter de tablettes, de téléphones, de vêtements, de chaussures ou de livres sur le Pinduoduo ?, a ainsi déclaré Huang Zhiyuan.

              La contrefa?on est la plus grande controverse dont fait l'objet la plate-forme. De plus, les analystes ne savent pas combien de temps vont durer les prix super bon marché. Pinduoduo dépense énormément pour subventionner les vendeurs qui veulent baisser leurs prix. Malgré le fort trafic, la société a encore perdu près de 11 milliards de yuans en 2018.

              Aujourd'hui, les entreprises de commerce électronique utilisent de nouvelles méthodes, telles que la diffusion en direct, pour convaincre des personnes comme Huang Zhiyuan. Au-delà de Taizhou, il y a plus de 600 villes et plus de 600 000 villages. Celui qui pourra pénétrer ces marchés pourrait bien être le prochain chef de file de l'industrie.

              (Rédacteurs :实习生2, Yishuang Liu)
              Partagez cet article sur :
              • Votre pseudo
              •     

              Conseils de la rédaction :

              边城棋牌游戏